Edito du mois

Philadelphia-la-Rencontre

2 Pierre 1 v.5 à 8                                                          Avril 2021 – N°4



Parlons « dicton »

Quand je pense au mois d’Avril je pense au dicton « En Avril, ne te
découvre pas d’un fil » et vous savez qu’il vaut mieux sortir avec une
veste à portée de main car la météo est souvent imprévisible et
changeante. Nous en avons eu la meilleure preuve ces jours-ci.
• 1er Avril, 27° à Brest, une première pour cette ville bretonne et un
record européen pour cette année.
• 02 Avril, ça chute et ça descend à 15°.
• 05 Avril, on ne prévoit plus que 8° soit 19° de moins en 4 jours.
Avec tous ces changements climatiques, nos anciens, forts de leurs
expériences et de leurs dictons y perdraient eux aussi leur latin.
Quand je pense au 1er Avril, je pense aux farces que beaucoup imaginent
mais savez-vous d’où cela vient et quelle en est l’origine ? C’est Charles
IX qui décida en 1564 que le premier jour de l’année ne devait plus être
le 1er Avril mais le 1er Janvier. L’habitude voulant que l’on offre des
cadeaux à l’occasion de la nouvelle année, nombreux furent désorientés
face à cette décision royale, et c’est pour se moquer de ces « ignorants »
que certains continuèrent à offrir de… faux cadeaux !
J’en reviens à ces adages. Ils sont nés de l’expérience et du vécu de ceux
qui nous ont précédés. La Bible en révèle un grand nombre : « Ne sois
pas sage à tes propres yeux (Proverbes 3 v.7) – Que celui qui revêt
l’armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose (1 Rois 20 v.11) – Il y
a un temps pour tout (Ecclésiaste 3 v.1) – Les parents ont mangé des
raisins verts et les dents des enfants ont été abimés (Jérémie 31 v.29) ».
Pour paraphraser Jésus, je citerai « ciel rouge le soir… espoir, ciel rouge
le matin…chagrin » (Matthieu 16 v.2 – 3).
Pourquoi Jésus utilisa-t-il ce dicton ? Simplement pour mettre en avant
ce paradoxe qui faisait que ces hommes interprétaient sans difficulté les
couleurs du ciel avec ses conséquences mais n’arrivaient pas à
comprendre les signes d’une époque et d’une génération en danger.
Jésus était là pour leur offrir la paix et un meilleur avenir et ils ne le
voyaient pas ! Jésus voulait se révéler à eux et changer leur vie mais ils
n’en voulaient pas ! Aujourd’hui, alors qu’il nous arrive de plus en plus de
parler du « monde d’avant », nous pourrions aussi parler du « monde
d’après ». Souvenons-nous de ce dicton qui est la clé du bonheur : « là
où est ton trésor, là aussi sera ton coeur » (Matthieu 6 v.21)


Daniel-NASH

Daniel NASH (1775 – 1831)
Un homme de prière

Sa fin en dit long sur ce que fut sa vie : « J’ai eu envie de prier
un petit peu pour que je sois débordant du Saint-Esprit, que
je meure dans cet exercice et que j’aille au ciel ; mais Dieu
sait ! ». Voilà, selon les mots de FINNEY, comment il mourut
lors de l’hiver 1831 :« Vous dirais-je comment il est mort ? Il priait de plus en
plus ; il prenait la carte du monde devant lui et priait, et survolait les différents
pays et priait pour eux, jusqu’à ce qu’il expire dans sa chambre, en priant.
Homme béni ! Il fut la réprimande des impies et des enseignants charnels et
non-croyants mais il fut le préféré du ciel, et un prince triomphant de la
prière ». Ainsi, il entra dans la gloire, sur ses genoux, le 20 Décembre 1831 à
l’âge de 56 ans.


TCHAD

Située dans une zone enclavée, à 1h30 de Moundou, la région de Garoua regroupe plusieurs villages et environ 11 400 habitants. Pendant la saison des pluies cette région est complétement isolée et les habitants sont coupés de toute structure de santé. La construction du centre médical est la réponse à un grand besoin sanitaire urgent, exprimé par le chef de Canton et les onze chefs des villages, afin de permettre aux populations d’avoir accès aux soins et de sauver des vies. Après dépôt du dossier, le Ministère de la Santé a délivré un arrêté favorable le 15 juillet 2019. Le CMC est construit sur un vaste terrain mis à disposition par la communauté du village de Garoua. Dans ce centre de nombreux soins seront dispensés : consultation, soins infirmiers, examens de laboratoire, maternité, lits d’observation, pharmacie. Au démarrage, seul un infirmier prendra en charge les patients, dans l’attente d’un médecin. Les mamans seront suivies par une sage- femme et le laborantin assurera les analyses prescrites.

Le responsable de la
pharmacie accueillera également les malades. Les
travaux ont été finalisés début 2021, après presque
une année de travail. L’ensemble des équipements
médicaux, envoyés depuis la France, seront livrés
dans le courant du premier trimestre 2021 et les
premiers patients seront accueillis dès le printemps.


Actualité du mois

  • Dimanche 11 : Nous avons la joie de recevoir le pasteur Serge Mathias
  • Lundi 12 : Pastorale régionale Occitanie en visioconférence (zoom)
  • En raison de l’évolution sanitaire actuelle qui se dégrade dans le Gard, nous avons décidé de ne plus nous retrouver à l’église. Nous maintenons notre réunion du mardi soir en zoom et nous nous retrouvons chaque dimanche à 10h sur YouTube (via le site internet de l’église) pour notre culte.
  • Retrouvez vos pasteurs les lundi, mercredi, jeudi et vendredi sur le site monegliseanimes.fr – rubrique – Un mot pour aujourd’hui

Il y a depuis quelques semaines une résurgence du Covid dans le Gard et plusieurs frères et sœurs ont été touchés avec des symptômes plus ou moins prononcés.
Personne n’a été hospitalisé jusqu’à ce jour, ce qui n’est pas le cas de bienaimés de l’église de Montpellier. Prions que le Seigneur bénisse et soutienne toutes ces familles !
N’oublions pas Marylin, Angélique, Élisabeth, Isabelle, Danielle et Robert et tous ceux qui vivent des temps difficiles afin que Dieu les soutienne dans leur maladie et leur parcours de soins.
Nous venons d’apprendre le décès du pasteur Guy VIVIER survenu le 1er Avril après une hospitalisation de 12 jours. Les obsèques auront lieu mercredi 7 avril.
Merci de prier pour son épouse et tous les membres de cette famille.


Lorsque l’église est entrée dans ses nouveaux locaux, vous avez décidé de lui donner un nouveau nom « Église de La Rencontre ».
Ces derniers mois nous avons travaillé à une refonte de notre site internet et il nous a paru également nécessaire d’harmoniser notre communication sur les différents supports papiers et média et c’est ainsi qu’un nouveau logo a été pensé.
Nous sommes heureux de vous présenter notre nouvelle identité visuelle.

Logo de l'Eglise de la Rencontre
Logo La Rencontre - une église à Nîmes

La Bible en 1 an


Équipe pastorale
– Stéphane WAUTHIER 06.01.82.59.49
– Ludovic PARDAN 06.60.09.95.01
– Jean-Marc TCHERKECHIAN
– Gérard MANSANET